Le marché de l’occasion en France en 2016

11 Jan

En 2016, le marché de l’occasion en France a attiré de plus en plus de monde. Il gagne à être connu, malgré une modeste progression de 1,5%. En tout, 5,64 millions de voitures d’occasion ont été écoulées sur le marché français l’année dernière. Un bilan optimiste qui n’arrive pas à la cheville du marché des voitures neuves, mais qui est quand même synonyme d’envolée.

Un record de vente en 2016

 

En France, on commercialise presque une voiture neuve pour trois voitures d’occasion. Avec un tel écart entre le marché du neuf et celui de l’occasion, l’année qui vient de se terminer a-t-elle été fortuite aux voitures d’occasion ? Les chiffres l’attestent et font même de 2016 une année record en termes de vente de véhicules d’occasion. Et la hausse du prix moyen de la voiture neuve y est peut-être pour quelque chose.

Ainsi, 5.617.791 voitures d’occasion ont été vendues dans l’Hexagone l’année dernière, rapporte le site AutoScout24. Le record de l’année 2015 a ainsi été battu, une progression de 1% étant observée en l’espace d’un an. Dans ce sens, une belle progression de 5,1% a été observée du côté des véhicules de première main en 2016.

Un penchant pour les voitures d’occasion de marque française

 

Les acheteurs prisent les constructeurs français dans leur achat de voitures d’occasion. En effet, Renault, Peugeot et Citroën DS se sont imposés sur ce marché l’année dernière. Ensemble, ces marques représentent 55,85% du marché de l’occasion, un pourcentage en légère baisse en comparaison à l’année 2015. Renault se démarque avec plus de 23% de part de marché, un palmarès derrière lequel se cache en fait une perte de -1,12% équivalente à une baisse de -2,1% de part de marché. Le groupe PSA, lui, connaît une modeste hausse de +0,5%. Parmi les plus vendus figurent la Clio et Mégane-Scenic du constructeur français Renault.

Outre Dacia, une filiale du groupe Renault qui a raflé plus de 17% de la part du marché, les autres marques étrangères ont également séduit les acheteurs de véhicules d’occasion, à l’instar de Kia (13%) et de Hyundai (6%). Ces deux marques raflent la seconde et la troisième place. Les marques étrangères telles qu’Alfa Romeo, Seat et Opel accusent une baisse de -5,69%, -1,44% et 1,36% de leur part de marché, des pertes occasionnées par leur gamme fraîchement renouvelée.

twingo-20-ans-renault

Les moteurs essence ou hybrides encore peu achetés

 

Même si le marché des voitures neuves devance celui des véhicules d’occasion, l’on remarque une certaine répercussion des tendances du premier sur le second. Ainsi, le nombre d’immatriculations de SUV a augmenté sur le marché du neuf, il en est de même sur le marché de l’occasion, avec une hausse notable de 16,6%.

Par contre, la vente de voitures à moteurs essence ou hybrides ne décolle pas assez du côté du marché de l’occasion. Si ces véhicules sont très demandés sur le marché des voitures neuves depuis 2012, ils passent inaperçus sur celui des véhicules de seconde main. En même temps, l’on note une stabilité de la part des motorisations diesel de ce marché depuis 2010, à raison de 65% et 70%.

Une progression pour les véhicules d’occasion âgés

 

Les voitures d’occasion âgées de plus de 16 ans ont vu leur immatriculation augmenter en 2016. Il faut seulement être vigilant sur les fraudes sur les carte grise etc…  Une nette progression de +10% a été enregistrée, preuve que le vétuste attire toujours autant, surtout les particuliers. Les professionnels, en revanche, prisent les occasions d’un an et moins dont la vente a augmenté de +4,9% l’année dernière.

La tranche d’âge qui séduit le plus les professionnels reste celle des voitures d’occasion entre 2 et 5 ans. Toutefois, elle a connu une baisse de -2,8% en 2016.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*