Conduire une voiture avant 18 ans, c’est possible

2 Déc

Mais en toute légalité bien-sûr! Nous parlons en effet du fait de conduire une voiture sans permis.

Car depuis Novembre 2014, il est tout à fait possible de conduire une voiturette dès 14 ans.

Une voiture sans permis à 14 ans

Plus répandue dans le Sud de la France que dans la partie Nord, comme le présentent de nombreux reportages, le fait de conduire dès l’âge de 14 ans est pratiqué par différentes familles. En effet, depuis Novembre 2014, il est légalement possible de conduire une voiture sans permis à compter de cet âge.

Et certains n’hésitent pas une seconde, poussant même leurs parents à mettre la main au porte-monnaie. Il est loin le temps où les adolescents rêvaient d’un scooter. Désormais, c’est la voiture qui les fait rêver, et ce, dès le collège.

permis-conduire

Le cas du permis du conduire en France

Car si ce n’est qu’à 18 ans qu’ils pourront conduire un véritable véhicule, ils rêvent tous déjà devant les séries télévisées américaines où l’on observe de nombreux lycéens se rendre en cours en conduisant leur propre véhicule.

En effet, outre-Atlantique, le permis s’obtient dès l’âge de 16 ans, et pour une vingtaine d’euros seulement. On comprend mieux pourquoi tous les jeunes américains roulent sans arrêt. D’autant plus que le carburant y est beaucoup moins cher.
De ce point de vue, la France semble très en retard, puisque le prix du permis en lui-même est un frein chez les jeunes adultes.

Dans l’hexagone, il n’y avait pas d’alternatives hormis celle du scooter, pour acquérir un peu d’autonomie avant la conduite accompagnée à 16 ans et le permis de conduire à 18 ans. Aujourd’hui, la voiture sans permis est accessible dès 14 ans.  Oubliez aussi l’image du pot de yaourt, le milieu de la voiturette a su évoluer et propose aujourd’hui  des modèles de carrosserie qui séduisent les adolescents.

L’autonomie a un coût

Plus sécurisante que le scooter, la voiture sans permis a donc tout bon quand il s’agit de séduire les parents comme les ado.
En effet, de nombreux parents sont réticents à l’idée de laisser leurs enfants se déplacer sur un deux roues. Les accidents en scooter peuvent parfois être très violents.
A l’inverse, l’habitacle de l’automobile leur parait plus rassurant.

Le seul frein réside encore dans le coût de l’engin, qui reste encore difficilement accessible aux foyers les plus modestes.

Néanmoins, ce concept pourrait bien s’étendre dans les années à venir, puisque la conduite de voiturette sans permis est autorisée  pour les plus de 14 ans depuis 2014 seulement. Laissons cette idée se frayer un chemin. De nombreuses familles ignorent encore l’existence de cette alternative au scooter à ce jour.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*